Guiguzi

Guiguzi

Guiguzi 鬼谷子 (Le Maître de la vallée des démons) est l’auteur à qui la tradition attribue un ensemble de textes comprenant douze chapitres sur la persuation et la diplomatie, et sept sur le développement spirituel et son utilité pour faire face au monde extérieur. Guiguzi est aussi le titre de l’ensemble, qui a parfois été appelé Baihece 捭闔策 ou Benjing yinfu qishu 本經陰符七術 [1].

Ces textes sont généralement considérés comme datant des Royaumes combattants et des Han. La première mention de l’existence d’un livre de ce nom se trouve dans une édition du Shiji datant du Ve siècle[1].

Guiguzi est considéré comme le fondateur de l’école des diplomates (zonghengjia 縱橫家), mais les sept derniers chapitres reflètent la pensée taoïste. Le Guiguzi a été intégré au Canon taoïste.

Selon le Shiji, les stratèges politiques Su Qin 蘇秦 (?/- 284) et Zhang Yi 張儀 (-373/- 310) auraient été disciples du Maître de la vallée des démons[2].

Dans la tradition populaire, Guiguzi est le patron de la divination et de la physiognomie[3]. C’est aussi l'un des esprits tutélaires dont se réclame le fondateur du weixinisme.

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b https:// Gentz, J 2014, 'Rhetoric as the Art of Listening: Concepts of Persuasion in the First Eleven Chapters of the Guiguzi' Asiatische Studien / Études Asiatiques, vol. 68, no. 4, p. 1001-1019. en ligne
  2. Shiji, biographies de Su Qin 69:2241et Zhang Yi 70:2279
  3. Durand-Dastès, Vincent (2010): “Divination and Fate Manipulation in a Popular Myth of Late Imperial China: The Wedding of Zhougong and Peach Blossom Girl”, Lecture at the International Consortium for Research in the Humantities, Erlangen, 11th November 2010, 7-9 en ligne
Rate this post